Artaud dessinateur

Paule Thévenin & Jacques Derrida, Antonin Artaud, Dessins et portraits, Schirmer/Mosel, Munich, 2019

En espagnol.

Antonin Artaud écrivain, acteur, homme de théâtre, certes, mais dessinateur ? C’est une facette moins connue de son oeuvre, dont le béotien (comme moi) ne connaît guère que les portraits parisiens et autoportraits de la fin de sa vie. Or (après une exposition à la galerie Pierre en 1947) il y eut en 1987 une exposition majeure à Pompidou (que je n’ai pas vue). Apprenant la sortie de ce livre, j’espérais donc que ce fût une réédition du catalogue d’alors. Hélas, il n’en est rien. Si les textes de Paule Thévenin et de Jacques Derrida (« Forcener le subjectile ») sont les mêmes, il y a beaucoup moins d’oeuvres reproduites. L’éditeur le mentionne discrètement uniquement dans le colophon (p.255 : « La section ‘Illustrations’ a été légèrement réduite ») : or il y a ici 62 illustrations et la n°62 ici correspond au n° 116 du catalogue de 1987, soit une réduction d’au moins 47% qu’on ne saurait qualifier de « légère ». De plus, comme le texte de Paule Thévenin se réfère à la fois aux numéros du catalogue de 1987 et aux numéros (différents) de ce livre-ci, on est un peu perdu, ne trouvant pas aisément les images dont elle parle, ou incapable de comprendre son texte au sujet d’une oeuvre désormais non reproduite. Cela ne rend pas la lecture agréable.

Antonin Artaud, Autoportrait, 17 décembre 1946, crayon, 62x46cm, coll. Florence Loeb, ill. 54

A part quelques oeuvres d’avant 1939 (dont une seule figure ici, au lieu, je crois, d’une trentaine dans la catalogue de 1987), on peut distinguer trois périodes : les « Sorts », les dessins à thème faits pour la plupart à Rodez en 1945/46, et les portraits et autoportraits tardifs à Paris (1946-48). Ces derniers sont des documents intéressants, mais ne sont en rien des oeuvres majeures, à mes yeux, même si quelques autoportraits, comme celui ci-dessus, ont une intensité assez remarquable.

Antonin Artaud, La balayette, 5 mai 1946, crayon, 67x50cm, coll. part.

L’ensemble des dessins à thème de Rodez, avec des titres comme « L’être et ses foetus », « Les illusions de l’âme », « L’exécration du Père-Mère » ou « La balayette ou le balai de chiottes » (ci-dessus) sont certainement extrêmement révélateurs de l’état d’esprit d’Artaud lors de ce séjour à l’hôpital psychiatrique et Mme Thévenin analyse chacun de leurs détails minutieusement. Au risque de faire hurler les Artaudphiles, ils me paraissent plus intéressants par leur dimension psychologique que par leur facture, somme toute très simpliste.

Antonin Artaud, Sort, vers le 22 mai 1939, plume et encre, crayon à encre violette et gouache, papier brülé, 21×13.5cm, verso, coll.part., (adressé à Roger Blin), ill. n°8

J’ai par contre été fasciné par ses « Sorts », des interactions entre texte et dessin, entre plein et vide, qu’il produit en 1939. Il n’y en a que quatre (recto-verso) dans ce livre (plus trois petites figures page 21 en N&B). Le papier est perforé, brûlé, maculé, coloré en jaune, en rouge, en violet. Mme Thévenin y voit des talismans, des amulettes, des défenses contre la disparition (Artaud est alors à l’hôpital psychiatrique de Ville-Evrard). Expliquant les traces de brûlure au Dr Fouks destinataire du Sort du 8 mai 1939, Artaud lui dit avoir brûlé la page, et  » depuis, vous êtes hors d’atteinte de vos ennemis et des initiés puisque vous vous êtes évaporé en fuméee » (p.58). Ce sont en tout cas des pièces chargées d’énergie, d’une énergie vitale, véhémente, percutante, de loin, à mes yeux, les plus intéressantes du livre.

Livre en service de presse

Antonin Artaud, Sort, 14 mai 1939, crayons à encre violette et crayons de couleur, papier brûlé, 21×13.5cm, recto, coll. part. (adressé à Sonia Mossé), ill. n°3

Antonin Artaud, Sort, 8 mai 1939, crayon, encre violette et crayons de couleur, papier brûlé, 21×13.5cm, coll. part. (adressé au Dr Léon Fouks), ill. n°2

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s